Maintien_de_l__ordre.jpgDepuis la loi Travail de 2016, les tensions lors des manifestations de voie publique se multiplient. Manifestations interdites, augmentation des blessés parmi les forces de l’ordre et les manifestants, volonté politique répressive : de plus en plus de citoyens dénoncent la gestion peu démocratique de ces événements, tandis que les forces de l’ordre font régulièrement part de leur désarroi et de leur épuisement. Le « maintien de l’ordre à la française » ne parviendrait donc plus à garantir les libertés publiques. Cette exigence démocratique doit guider une profonde réforme du maintien de l’ordre français, comme le proposent Guillaume Farde et Francis Delcourt.

Photo : leplus.nouvelobs.com