Gilets_Jaunes_a_Perpignan_12_janvier_2019.jpgLe "grand débat national", qui pourrait être suivi d’un référendum sur des questions multiples, pose question. Il semble difficile de rejouer, en dehors des cadres institutionnels établis, le débat qui a eu lieu au printemps 2017… quand on sait à l’avance qu’il ne sera pas possible de revenir sur certains points du programme que le suffrage universel a validés.
Le risque est grand, dès lors, de provoquer davantage de frustration que de satisfaction, tant chez les citoyens que chez leurs représentants qui se trouvent ainsi désavoués dans leur fonction de médiation. Tout cela fait peser une forte incertitude sur l’issue possible du référendum qui suivra, et dans lequel il sera difficile de ne pas voir un plébiscite pour ou contre Emmanuel Macron.

Photo : theconversation.com