FRANCE-POLITICS-SOCIAL-DEMOEntre 2010 et 2013, neuf pays européens ont participé au programme européen de recherches Godiac pour trouver de nouveaux moyens d’apaiser les relations entre citoyens et forces de l’ordre lors des manifestations politiques. L’absence d’une force de police fut remarquée : celle de la France, qui revendique, pourtant, une longue tradition du maintien de l’ordre public.
En réalité, armées plus lourdement que dans de nombreux pays européens, les unités antiémeutes françaises se sont peu à peu éloignées de leurs principes traditionnels – la mise à distance des manifestants et la tenue d’une position statique – pour des groupes plus restreints et mobiles, à même de procéder à l’interpellation des individus considérés comme radicaux au sein des cortèges.

Photo : lemonde.fr