La gestion politique est également différente. La France se caractérise par une dramatisation émotionnelle ("nous sommes en guerre", dit E. Macron) et un confinement total sous surveillance policière (et bientôt technologique) masquant l'absence de stratégie médicale et la misère des moyens sanitaires. Au contraire, l'Allemagne se caractérise par une gestion politique calme, consensuelle et bienveillante (tant de la chancelière A. Merckel que du président F.-W. Steinmeier : "Non, cette pandémie n'est pas une guerre. (...) C’est un test de notre humanité. (...) Montrons aux autres ce qu’il y a de meilleur en nous") et un confinement nettement moins sévère qu'ailleurs (chacun peut sortir autant de fois qu'il le souhaite et sans attestation à condition de respecter une distance de sécurité avec les autres personnes d'au moins 1,5 mètre, en étant accompagné des autres membres de son foyer ou d'une seule personne vivant ailleurs).