Lors de chaque épidémie, qui plus est lorsque celle-ci est d’ampleur mondiale et touche les pays développés, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) se retrouve sous les feux des projecteurs, ce qui est logique. En effet, l’une des missions les plus importantes de l’OMS porte sur la surveillance des maladies infectieuses et la coordination de la réponse internationale en cas d’épidémie. Son action lors de ces épisodes est scrutée attentivement, et par conséquent très souvent critiquée, alors même qu’elle est généralement oubliée le reste du temps.