Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de trois enfants sur quatre respirent un air toxique en France. Le problème est européen, voire mondial. En décembre, un tribunal britannique a pour la première fois fait le lien entre le décès d’une fillette de neuf ans à la suite d’une très grave crise d’asthme et son exposition à la pollution de l’air.
De quelle pollution s’agit-il ? « On parle surtout de la pollution de l’air en ville, où vivent 70 % des Français, explique à Reporterre Olivier Blond, directeur de l’association de lutte contre la pollution de l’air Respire, qui a participé au rapport de l’Unicef « Pour chaque enfant, un air pur. Les effets de la pollution de l’air en ville sur les enfants » publié en 2019. Les polluants sont émis par les transports mais aussi le chauffage, l’industrie... »