Image_livre_affaire_Boulin.gif Dans une interview publiée par le quotidien 20 minutes ce 3 février, un gendarme à la retraite revient sur l'Affaire Boulin, en mettant fortement en doute la thèse officielle du suicide. Ministre du travail dans le gouvernement Barre, sous la présidence Giscard d'Estaing, pressenti comme futur premier ministre, Robert Boulin avait été retrouvé mort le 30 octobre 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet. L'information judiciaire avait débouché sur un non-lieu en concluant au suicide, dans 50 centimètres d'eau... Cette thèse officielle a déjà connu de nombreux rebondissements et témoignages tardifs. Elle a également toujours été contestée par la fille du ministre, par de nombreuses personnalités politiques, par de nombreux policiers et gendarmes de façon officieuse et par de nombreux journalistes ayant suivi l'affaire. Parmi eux, Benoît Collombat, Grand reporter à France Inter, avait publié en 2007 un livre faisant le point complet sur ce dossier, explicitant les dessous politiques de cette affaire (en particulier le financement du RPR), apportant de très nombreux éléments appuyant la thèse d'un assassinat à mobile politique et montrant également les nombreuses pressions exercées sur et par des policiers, des gendarmes et des magistrats dans le cours des enquêtes.