Photo_zigazou76_flickr.jpgDans un contexte préélectoral où la redéfinition d’une politique éducative commence à occuper une place centrale, la publication des résultats définitifs du bac 2010 est particulièrement intéressante. C'est l'occasion de rappeler aussi les grands termes du débat sur la démocratisation scolaire, en s’appuyant sur les principaux acquis de la recherche.
65,5% : c’est donc la proportion des jeunes dans une génération ayant décroché un bac. C’est beaucoup si l’on considère par exemple les pourcentages du début des années 1960 (autour de 10%), mais c’est bien peu si l’on se rappelle l’horizon des 80% annoncé il y a plus de 20 ans. Les résultats sont même médiocres si l’on examine de plus près ce pourcentage. En effet, seuls 34% d’une génération a décroché un bac dans une série générale, 16,4% dans la voie technologique et 14, 3% dans une filière professionnelle.