Keyword - Faits divers

Fil des billets

mercredi, mars 27 2013

France orange mécanique : une liste de faits divers en guise d'argumentation

orange_mecanique.jpgLes représentants du lobby sécuritaire ont la vie facile. Plutôt que de s'ennuyer à faire de longues études et d'essayer de s'initier un tant soit peu à la rigueur scientifique de la recherche, il leur suffit d’égrainer des listes de faits divers. Cela leur tient lieu d'argumentation. Ainsi le célèbre criminologue auto-proclamé "Xavier Raufer" (un pseudonyme), qui a préfacé La France Orange mécanique (écrit par un prétendu journaliste se cachant lui aussi sous un pseudonyme), a-t-il diffusé lundi 25 mars un communiqué intitulé "Orange mécanique", le réel criminel. Le dit communiqué tient en une page et il est constitué par une pure et simple liste de 19 faits divers, la plupart empruntés au quotidien Le Parisien. Pas un mot, pas une analyse. Juste les titres des articles ou des dépêches. La page s'ouvre par une phrase : "Oui ! C'est bien La France Orange mécanique". Et se conclut par un autre slogan, plus commercial : "Achetez le livre - Diffusez-le !". Ainsi en va t-il de la "science" des représentants du lobby sécuritaire. Elle consiste tout simplement à lire la presse le matin et à découper les pages consacrées aux faits divers. Du point de vue intellectuel, c'est pitoyable. Mais tellement facile et confortable. Et si, en plus, cela permet de gagner de l'argent, pourquoi s'en priver ?

Illustration : allocine.fr

mercredi, juin 22 2011

Au-delà des faits divers, on se tue de moins en moins en France

Photo_s_i_n_h_a_flickr.jpgDans une petite commune proche de Béziers, une collégienne de 13 ans est décédée hier d'un traumatisme crânien. Elle a été battue par le frère d'une autre élève, âgé lui de presque 15 ans et qui est mis en examen pour « coups et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Comme souvent, ce fait divers dramatique fait l'objet d'une forte couverture médiatique (et peut-être bientôt une récupération politique ?). Et, comme toujours, faute de connaissance du fond du dossier (l'enquête démarre à peine), la plupart des commentaires viennent plaquer des généralités sur ce cas particulier : augmentation permanente de la violence, rajeunissement des auteurs, durcissement des relations entre garçons et filles... Pourtant, les données disponibles ne confirment pas voire contredisent singulièrement ces généralités. Les homicides non seulement n'augmentent pas, mais de surcroît baissent fortement dans la société française depuis un quart de siècle. Et leurs auteurs sont très rarement des mineurs.

Lire la suite...

lundi, avril 4 2011

Rosny-sous-Bois : le fait divers et l'incendie médiatique

alain_lm_cc_flickr.JPGHier après-midi, puis ce matin, voici que le téléphone s'est mis à sonner. Un(e), puis deux, puis trois, quatre, cinq et finalement une bonne douzaine de journalistes, de radio, télévision et presse écrite nous ont appelés l'un et l'autre. Tous veulent un commentaire de ce fait divers dramatique survenu à la gare RER de Noisy-le Sec et impliquant un groupe de jeunes de Rosny-sous-Bois. Et tous ont exactement les mêmes infos : le contenu d'une dépêche de l'AFP du 3 avril résumant les faits, proposant une hypothèse interprétative à cette agression collective (l'interdiction pour un jeune homme d'une cité de la région parisienne de sortir avec une jeune fille résidant dans une autre cité) et citant quelques verbatims de l'un d'entre nous (Marwan Mohammed, sociologue au CNRS), issus d'un entretien réalisé 15 jours auparavant à propos des affrontements entre bandes à Asnières et Gennevilliers...! Nous voici donc une fois de plus en présence d'un incendie médiatique à l'occasion d'un fait divers. Après forte hésitation (rajouter encore un commentaire dans le flot des commentaires...), nous nous décidons à exprimer ce rapide point de vue pour essayer sans doute naïvement d'appeler à un peu de raison et de retenue.

Lire la suite...