Photo_crime_par_swanksalot_sur_flickr.jpgLe site Internet du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche nous apprend le 25 février que : « Valérie Pécresse souhaite ouvrir le débat sur les études, les recherches et les formations en criminologie à l'ensemble de la communauté universitaire. Après avoir reçu le rapport du professeur Villerbu "Sur la faisabilité, la mise en place et le développement des études, recherches et formations en criminologie" en juin 2010, la ministre a demandé à Christian Vallar, doyen de la Faculté de Droit de l'Université de Nice de piloter le comité de suivi pour la mise en oeuvre du rapport Villerbu. Christian Vallar présente un rapport d'étape qu'il propose, avec Loic Villerbu, de soumettre au regard et à l'avis de la communauté scientifique ».
Ce projet de création d'une nouvelle section du CNU suscite depuis son origine une intense polémique dans le monde universitaire et scientifique, polémique aujourd'hui relancée pour plusieurs raisons.