Photo_pierrepaul43_flickr.jpgFaisant suite aux annonces faites par Nicolas Sarkozy il y a quelques mois, Michel Mercier, garde des sceaux, a présenté lors du conseil des ministres du 2 mars dernier ses pistes d’action pour réformer la justice pénale des mineurs. Dans la foulée, ce texte vient être déposé au Parlement pour un vote courant mai ou juin. Si la précipitation et plus généralement la méthode doivent faire débat (encore une procédure d'urgence et un débat parlementaire réduit au minimum), c’est aussi sur le fond que le texte envisagé est préoccupant pour le droit des mineurs et ses dernières spécificités. Une fois de plus, il s'agit de punir le plus possible et le plus vite possible, en traitant de plus en plus les adolescents comme des adultes.