Photo_David_Puaud.jpgJe travaille en tant qu’éducateur de rue dans un quartier d’une ville moyenne de province. Ce matin, en consultant le journal local, un fait divers m’interpelle. Il est intitulé : « Mais qui signe sur les panneaux de direction ? ». En effet, depuis quelques jours de mystérieuses inscriptions apparaissent sur des panneaux indicateurs signalant la direction du collège du quartier. L’une d'elles apparaît comme une signature : « les Rakaille » (voir notre photo). Apposée sur un panneau de direction entre le collège et le centre du quartier, elle n'est pas anodine.
Depuis 2005 je constate sur le terrain que le terme « racaille » fait l’objet d’un double usage. Ce substantif est perçu comme une marque de mépris de manière globale, mais il est également utilisé comme une marque de reconnaissance par certains groupes de jeunes.