Image_les_lascars.jpgNous revenons sur ce livre que nous n'avions que signalé précédemment dans la rubrique des actualités bibliographiques. Nourri en grande partie de références philosophiques et littéraires, il peut par moments agacer un peu. Mais la littérature recèle nombre de témoignages éclairants sur les processus sociaux. Et puis l'auteur connaît aussi très bien les travaux sociologiques. Enfin, il a beaucoup rencontré et écouté les jeunes dont il parle, surtout dans les quartiers populaires sur lesquels il travaille depuis de nombreuses années. Une belle écriture et des phrases denses viennent servir des messages de fond essentiels. Un extrait parmi d'autres : « Les concurrences de quartiers et de bandes pour l'honneur se développent dans un contexte mal disposé à l'émergence d'une solution. Une course-poursuite entre les discours politiques et médiatiques face à des gestes transgressifs parfois à peine déviants produit une surenchère de promesses de remise en ordre et surtout de défiance à l'égard de fauteurs de micro-désordres, qui éloigne de la sérénité nécessaire. En matière de délinquance, crier au loup fait pousser des dents de loups à des enfants à peine sortis de l'école primaire. Des discours sécuritaires du Front national à la surenchère de la droite classique, puis de celle-ci au colloque de Villepinte du Parti socialiste en 1997, et jusqu'aux accents martiaux de ministres chargés de la police, on a fait monter la tension auprès d'une jeunesse qui dispose de peu de marge de manoeuvre pour en contrôler les effets ».