Image_burqa.jpgLa Burqa et la polygamie, voilà les nouveaux grands maux du "problème de l'immigration en France", selon certains. S'agit-il de problèmes aussi importants qu'on veut bien le dire ? C'est douteux. Nous avons discuté récemment de la polygamie. Mais disons quelques mots ici sur la "Burqa" (en fait le "niqab"). L'Assemblée nationale a voté le 13 juillet dernier l'interdiction de la « dissimulation du visage » (la droite a voté pour, la gauche s'est abstenue). Mais s'agissait-il d'un problème social nécessitant une loi ? On peut évidemment en douter (un rapport du ministère de l'Intérieur estimait à moins de 400 le nombre de femmes la portant). Mais on peut surtout se demander si cette façon de traiter le problème (même très limité) est la bonne, ou bien si elle n'est pas contre-productive. Les arguments précis et mesurés développés par Cécile Laborde (professeur de théorie politique à l’Université de Londres) sont très intéressants, comme l'ensemble de son travail sur ce qu'elle appelle le "républicanisme critique".