À partir d’études de cas approfondies, on découvre dans ces pages l’histoire de quelques-uns de ces assaillants et criminels solitaires, islamistes ou d’extrême droite. Dans quel environnement ont-ils grandi? Quelles relations ont-ils nouées avec leurs proches? Comment ont-ils basculé dans l’extrémisme puis pris la décision d’un passage à l’acte? Quels processus psychiques accompagnent leur engagement vers le crime et la mort ?
Manifestes et écrits de terroristes, auditions, expertises psychiatriques, actes de procès et témoignages ont permis de reconstituer avec précision les parcours d’Anders Breivik (Oslo, 2011), TamerlanTsarnaev (Boston, 2013), Abdallah E.H. (Paris, 2017), ou encore Dylann Roof (Charleston, 2016), auxquels viennent s’ajouter d’autres cas très récents et médiatisés, qui confortent les hypothèses sur le fonctionnement psychologique de ces terroristes.
Écrit en termes clairs, ce livre s’adresse aux professionnels psychologues et psychiatres, magistrats et avocats, éducateurs, policiers, personnels des services de probation et d’insertion.
Il sera également utile à tous ceux qui ont la charge d’évaluations ou d’accompagnements et pour qui l’étude de cas est la méthode de connaissance par excellence. Il suscitera enfin l’intérêt des lecteurs intéressés par la psychologie des extrêmes, la psychopathologie et la criminologie.