Tandis que le monde entier a basculé en février-mars 2020 dans une panique sanitaire inédite à l’échelle de l’histoire de l’humanité, et alors que les mutations continues du nouveau coronavirus ne cessent de provoquer de nouveaux épisodes épidémiques que la science peine encore à comprendre, il est couramment admis que la cause première de la pandémie est une zoonose ordinaire, c’est-à-dire une maladie transmise inopinément à l’Homme par l’Animal. Une simple histoire de chauves-souris et de pangolins.
Or, tandis que la doxa l’a présentée durant toute l’année 2020 comme une « théorie complotiste », l’hypothèse de l’accident de laboratoire apparaît comme la plus probable pour expliquer l’origine de l’épidémie de SARS-CoV-2. En France, les alertes lancées par deux personnalités du monde médical et par un groupe de militants écologistes sont aujourd’hui prolongées par une équipe de virologues du CNRS.